La place des femmes dans le secteur halieutique

10940451_10155163082060457_8019510851687588963_n_490x276_acf_cropped-1

Entretien avec Tamara Espinera, Secretaire Générale de Villes Atlantiques

Elle co-organise avec l’association Women in Seafood, un séminaire sur la place des femmes dans le secteur halieutique au salon Itechmer.

Elle nous parle de l’association, de sa relation avec Lorient et de la campagne She4Sea qui met en lumière les femmes et la mer.

  • Qu’est-ce que l’association Villes Atlantiques?

L’association Villes Atlantiques est un réseau de collectivités locales dont le travail est de faciliter la coopération et communication entre ses membres et avec d’autres acteurs, aussi en incitant les institutions européennes à prendre conscience des intérêts des villes atlantiques. Le rayonnement de nos membres à l’international et sa participation dans les projets européens est notre raison d’être. L’appartenance à un réseau comme le nôtre permet aux villes atlantiques d’avoir une fenêtre européenne, non seulement de veille, mais aussi de visibilité.

  • Quelle est sa relation avec Lorient ?

Lorient est ville fondatrice de l’association Villes Atlantiques. Elle y est très active, notamment dans les thématiques de la pêche et le développement entrepreneurial. Ainsi, l’idée de l’animation d’un séminaire lors d’ITECHMER est venue toute naturellement, à la suite d’autres comme Villes Portuaires Atlantiques lors du Festival Interceltique de 2010 ou lors de la COP21 sur la nécessaire implication des communautés de la Pèche dans la préservation de l’Océan. Note curieuse, la secrétaire générale, Tamara Espiñeira, est galicienne ; la région qui est à l’honneur cette année dans le Festival Interceltique.

  • Qu’est-ce que le projet She4Sea ?

She4Sea est une campagne de communication de l’association Villes Atlantiques qui cherche de faire reconnaître le rôle des femmes dans les affaires maritimes de l’Atlantique comme atout pour l’UE. L’objectif principal de cette campagne est de sensibiliser sur la présence des femmes dans les affaires maritime en reconnaissant leur travail quotidien et leurs succès. Ce qui est attendu est d’encourager d’autres femmes à travailler dans des domaines liés à l’économie bleue et à améliorer leurs conditions de travail. Les Villes Atlantiques agissent comme le porte-parole des femmes qui travaillent dans le secteur maritime dans l’Atlantique.

  • Les femmes sont-elles invisibles dans le secteur des PDM et de la pêche, plus qu’ailleurs ?

Oui, car le secteur des industries maritimes et la pêche est aussi invisible, mal connu voire méprisé. Et donc les femmes sont victimes d’un double oubli de la société. Comme dit une de nos She4SEa, madame Sophie Leroy «être une femme génère le respect. Les pêcheurs savaient que j’étais très engagée dans ce travail mais la position des femmes dans ce secteur est sous-estimée.»

  • Cela évolue-t-il ?

Petit à petit les consciences se réveillent sur la situation de la parité dans des secteurs différents. Le #Metoo a servi de réveil. Néanmoins, il reste encore des inerties et des clichés qui freinent la pleine intégration des femmes.

  • Quel message souhaitez-vous faire passer au cours de ce séminaire organisé à ITECHMER ?

Rejoignez-nous ! She4Sea est un mouvement des femmes de la mer pour les femmes de la mer. Nous sommes preneurs de vos idées et vos témoignages, afin de tisser un réseau et faire assez de bruit pour que la question arrive au niveau européen.

Merci à tous et RDV en octobre 2023

Avec 211 exposants et 5 653 visiteurs qualifiés, Itechmer 2021 a confirmé sa position de salon d’affaires et de facilitateur attendu par l’ensemble de la filière halieutique.

Ces 3 jours ont permis de renouer avec le business et de faire le point sur les grands enjeux du secteur.

Le salon Itechmer remercie ses partenaires, exposants et visiteurs et vous donne rendez-vous en octobre 2023 au Parc des Expositions Lorient Bretagne Sud.